Menu

Charte "Mon jardin au naturel, c'est possible"

Charte réalisée en collaboration avec les habitants des communes de la Pouëze et Vern d'Anjou
Publié le jeudi 16 avril 2015

Charte "Mon jardin au naturel, c'est possible"

Un groupe de citoyens du Louroux-Béconnais, de la Pouëze et de Vern d'Anjou a initié un travail de rédaction d'une charte du jardin au naturel. Ce travail commencé fin 2014 se termine.

La charte "Mon jardin au naturel, c'est possible" sera officiellement présentée le mercredi 29 avril au théâtre de La Pouëze. Vous êtes tous invités.

invitlanccharte29 avril15

Lors de la rencontre du 27 novembre, accompagné de Mary Gérard, du CPIE, et de Cédric Barguil, de l'EDENN, une quinzaines de citoyens volontaires se sont réunis pour travailler sur une charte du jardin au naturel.

Mary Gérard et Cédric Barguil ont dans un premier temps donné quelques points de repère sur les raisons de réfléchir sur ce thème :

  • Directive européennes adoptée en 2008, déclinée en SAGE (Schéma d'Aménagement Gestion de l'Eau) localement,
  • deux problèmes principaux pour l'Erdre : les phyto sanitaires et les nutriments (phosphate),
  • Objectif : baisser de 75 % la présence de phytosanitaire,
  • Parmi les pesticides dans l'Erdre, 72% d'herbicide, dont des produits désormais interdits,
  • Si un particulier utilise des produits interdits, il encourt une amende de 75.000 euros, et 2 ans de prison,
  • Pour les anti-limaces, éviter le métaldéhyde,
  • L'impact de l'utilisation de phyto d'un particulier est 60 plus élevé que l'impact pour un agriculteur (mauvaise utilisation des produits),Santé : l'usage du glyphosate (round up) nécessite de ne pas entrer sur la zone pendant 6 heures,
  • Le Glyphosate sera interdit pour les particuliers en 2022,
  • Le désherbage thermique est efficace s'il est combiné avec la gelée, et en préventif,
  • Gazon : il est préférable de le couper à 7 cm qu'à 4 cm.

Dans un second temps, un tour de table très enrichissant a permis à chacun d'indiquer ce qu'il est important pour lui dans cette réflexion.

Quelques éléments :

  • Impact sur l'eau, peu d'engrais, pas de phyto
  • Plantes adaptées par rapport au climat, à l'eau, au lieu
  • Plantes accueillantes pour les animaux sauvages (de l'abeille à l'oiseau)
  • En faire à la main, se faciliter la vie avec le bon outillage
  • Cycle court
  • Un potager avec des bons produits
  • Favoriser la vie du sol
  • Accepter les plantes adventices, spontanées, folles
  • Améliorer nos connaissances sur les produits que nous utilisons et les risques pour notre santé

Trois réunions de travail très fructueuses cet hiver ont abouti à la charte qui est présentée maintenant.

Le Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement (CPIE) propose toute une liste de bonnes pratiques et d'outils pour limiter notre impact sur l'environnement.

Retrouvez ces informations sur le site :

http://www.cpieloireanjou.fr et http://mon-jardin-naturel.cpie.fr

Haut de page